Une Bonne Famille

 

 

Nous avons vu comment essayer de trouver le "Bon élevage" mais pour les éleveurs passionnés qui pendant 2 mois s'efforcent de soigner, socialiser, éduquer leurs bébés , la principale difficulté à ce stade est de trouver la "Bonne famille" pour confier leurs bébés.

Ne soyez donc pas étonnés lorsque vous contactez un éleveur si celui ci se permet de vous poser de multiples questions....ce n'est pas de l'inquisition, c'est tout simplement une manière de mieux vous connaître, afin de déterminer si votre famille et votre mode de vie sont à même d'accueillir un Bernois dans les meilleures conditions.

Ce n'est pas si simple..... l'accueil d'un chiot est une joie, un grand bonheur mais il représente aussi des contraintes et des frais non négligeables... (achat d'une nourriture de qualité, soins vétérinaires, éducation dans un club, contraintes de sorties hygiéniques, de promenades, garde pendant les vacances si on ne peut l'emmener etc...). Un éleveur qui aime véritablement sa race, ne veut donc pas prendre le risque qu'un de ses bébés si choyé par lui soit négligé ou abandonné par la suite....

Il lui faut donc trouver la Bonne Famille...

Je ne veux pas insinuer ici qu'il y a de bons ou mauvais  individus, en principe les familles voulant adopter un chien ne sont pas de mauvaises familles et sont pleines de bonne volonté  mais elles ne sont pas toujours toutes destinées à accueillir un Bernois.

1/ Le Bernois est un chien sensible et qui n'aime pas la solitude, la famille qui sera absente toute la journée ne sera pas pour lui la bonne famille

2/ le Bernois a besoin qu'on lui consacre du temps , pour les jeux les promenades...la famille trop occupée qui le laissera livré à lui même ne sera pas la bonne famille pour lui

3/ Le Bernois a deux mues par an, une famille très stricte au niveau ménage et propreté ne sera pas la bonne famille pour lui car elle finira par se lasser des poils perdus...

4/ le Bernois est un véritable "pot de colle", les personnes n'aimant pas être scotchées par leur compagnon ne seront pas la bonne famille pour lui, qui deviendrait vite qualifié d'encombrant !

5/ le Bernois adore être en compagnie de son maître, si ses propriétaires partent souvent en Week end ou autre et le laissent seul, il ne sera pas heureux; encore une fois, ce ne sera pas la bonne famille pour lui

etc etc..... Ce sont autant de choses auxquelles il faut penser avant d'envisager d'adopter un chien de race Bouvier Bernois.

 

L'abandon

Des propriétaires de chiens ou de chats abandonnent leur animal quelle que soit sa race ou son origine , pourquoi?

Près de 80% des abandons sont dus à un problème comportemental (malpropreté, destructions, aboiements excessifs, hurlements, agressivité, fugues, peurs ingérables, animaux non contrôlables....)

le point commun entre les maîtres de chats ou chiens abandonnés est souvent la méconnaissance des caractéristiques propres à ces espèces.

les conditions de vie que l'on offre à nos animaux qui nous apparaissent en tant qu'êtres humains agréables ne sont pas forcement celles dont nos animaux ont besoin.

le nombre d'inadéquations entre le mode de vie proposé aux animaux et leur réalité éthologique est surprenant. Certains chiens ne sont sortis qu'une ou deux fois par jour  juste pour l'hygiène alors qu'il faudrait les laisser se dépenser pendant de longues heures, ceux dont on favorise la dépendance en les étouffant de contacts tactiles lors de nos présences mais qu'on laisse seuls toute une journée, ceux qui ne disposent jamais de liberté, ceux qui ne rencontrent jamais de congénères, ou qu'on délaisse lors de la venue d'un enfant....

Il est possible qu'a un moment de votre vie commune avec votre animal celui ci développe un souci comportemental qui vous parait inexplicable, incompréhensible voire gênant pour la vie quotidienne. (destructions, peurs, agressivité etc...)

Il est nécessaire d'en rechercher alors la cause réelle,malheureusement nombre de  propriétaires de ces animaux  jettent l'éponge trop facilement et abandonnent ou replacent leur compagnon sans chercher à connaître la raison de ce changement d'attitude.

Et pourtant, nombre de comportements inexplicables ne sont que le reflet de difficultés d'adaptation à une situation qu'ils n'ont pas perçue comme déstabilisante pour leur animal.

Nos animaux ont juste besoin d'être compris. en reliant leurs attitudes avec leurs habitudes et leur historique de vie, les causes apparaissent plus clairement. Des changements de comportement de la part des propriétaires qui n'hésitent pas à se remettre eux mêmes en question permettent à tous de vivre sereinement et en harmonie. Les maîtres comprennent les raisons des attitudes de leurs chiens et changent leur façon de procéder avec eux.

Il faudra alors accepter le fait de se faire parfois aider par un comportementaliste qui connaît bien le langage canin.

La bonne famille sera donc celle aussi qui n'hésitera pas à se remettre en question en cas de souci et qui privilégiera le bien être de son compagnon par un travail sur sa relation avec lui  plutôt qu'avoir recours à un abandon.

le principal souci de nos Boubous au niveau comportemental peut être son hyper attachement à son maître, il est possible de le gérer en se comportant de manière à la fois "proche" de son compagnon et "détachée" Hé Oui cela parait paradoxal mais c'est pourtant une des  solutions....

Le Bernois est méfiant par nature, il faut donc  le laisser s'adapter à son environnement et aux étrangers, un Bernois a une grande sensibilité et rien ne sert de le forcer de manière brutale, vous risqueriez de le rendre craintif ou agressif par la suite. La socialisation réalisée par l'éleveur les 2 premiers mois de sa vie est donc très importante et facilitera son apprentissage à sa vie future qui sera par la suite encore très riche en découvertes et en stimulis.

Et voilà si vous avez réussi à lire tout ceci jusqu'au bout en y réfléchissant sérieusement,  vous êtes certainement proche de devenir l'une des "bonnes familles" destinée à  accueillir cette magnifique boule de poils dans votre foyer.

 

© La Balade du Briantais 2002 -2012