La rupture des ligaments croisés

 

Les ligaments croisés sont des structures qui maintiennent en contact le fémur et le tibia au centre du genou. Ils stabilisent donc l'articulation du genou.

Ils sont au nombre de deux : le ligament croisé antérieur et le ligament croisé postérieur.
 


La stabilité de l'articulation du genou est essentiellement due aux ligaments croisés. Or le genou est une articulation qui est soumise à des contraintes mécaniques importantes et ce d'autant plus que le chien est lourd. 

La rupture du ligament croisé antérieur est fréquente. Elle s'observe surtout chez les chiens fougueux comme les chiens de chasse par exemple ainsi que chez les petits chiens obèses et peu musclés, mais elle existe aussi chez notre boubou.

La rupture du ligament croisé postérieur est beaucoup plus rare et elle est consécutive à un traumatisme important comme une chute, par exemple.
 

 Les symptômes

  • Aussitôt après la rupture le chien boite beaucoup, quelquefois même , il ne pose plus sa patte par terre (on dit qu'il y a suppression d'appui).

     
  • Si on ne montre pas le chien à un vétérinaire, la douleur s'estompe pendant quelques semaines puis elle réapparaît à cause de l'arthrose qui s'est développée au niveau de l'articulation entre-temps.

     
  • Chez le vétérinaire, la rupture du ligament est confirmée par la mise en évidence d'un « mouvement de tiroir » qui nécessite parfois une anesthésie car c'est assez douloureux. En effet, on mobilise l'articulation et si le tibia avance trop par rapport au fémur, la rupture est bien présente.

 

Le Traitement


Le traitement de la rupture des ligaments croisés est obligatoirement chirurgical. Il existe plusieurs possibilités de traitement chirurgical. Celui-ci consiste à remplacer ou à fortifier les ligaments croisés de diverses manières :
 

  • par une stabilisation extra-capsulaire (c'est-à-dire en dehors de la capsule articulaire) : cette stabilisation se fait par des sutures très solides à l'extérieur de l'articulation. On l'utilise surtout chez les chiens de moins de 20 kg.

     
  • par une stabilisation intra-capsulaire qui consiste à prendre un morceau de tendon et à le fixer au niveau de l'articulation pour remplacer le ligament rompu. Cette technique est essentiellement utilisée chez les chiens dont le poids est supérieur à 20 kg.

     
  • Certains chirurgiens associent les techniques intra- et extracapsulaires chez les chiens très actifs dont le poids est supérieur à 30 kg : ceci permet de fortifier encore plus l'articulation.

 

 Post opératoire


La plupart des chirurgiens rapportent un taux de succès entre 80 et 90 %. Mais, comme en cas de luxation, le succès ne dépend pas que de l'opération mais aussi du comportement du chien qui doit être calme et ne pas forcer sur l'articulation pendant la cicatrisation. Pendant au moins un mois, le chien ne doit pas faire d'exercice. Les sorties doivent se faire en laisse, uniquement pour les besoins. Un contrôle vétérinaire doit être effectué 6 à 12 semaines après l'opération pour vérifier la stabilité de l'articulation.

Par ailleurs, il faut veiller à faire maigrir le chien s'il est obèse afin que l'articulation ne subisse pas un poids trop élevé. Il faut aussi savoir que chez les animaux obèses, la rupture du ligament croisé de l'autre patte est fréquente si l'animal ne perd pas de poids.

(sources Wanimo)

Retour Sommaire Santé

 

© La Balade du Briantais 2002 -2012