Comment trouver le "bon" Elevage

et sur quels critères...

Vous êtes décidés à accueillir le compagnon de vos rêves, mais ou le trouver ?

Le Bouvier Bernois est un chien "à la mode" et nombre de portées sont maintenant disponibles, en élevage, en animalerie, ou bien encore sur des sites marchands. Il n'est donc pas toujours simple de trouver son compagnon et de faire le bon choix

Afin de vous éclairer un peu, voici quelques petits critères qui pourront vous aider.

En tant qu' éleveuse je ne peux que vous conseiller de vous orienter vers un chiot inscrit au L.O.F (Livre des Origines Françaises) vous aurez ainsi une certitude quand à l'origine de votre chiot et à sa réelle  appartenance à la race,  vous éviterez aussi le risque d'accueillir un chiot de "type bernois" qui en grandissant pourrait ressembler à tout sauf à un véritable bernois et présenter des soucis de comportement, de caractère ou encore de santé .

Le LOF a un prix , lire cet article sur le prix du LOF

Essayez d'éviter les élevages produisant plusieurs races, un éleveur ne produisant que des Bouviers Bernois est en général un passionné qui fait un réel travail de sélection sur les lignées, il vous conseillera et restera en relation avec vous tout au long de la vie de votre chiot. Limitez vous donc à une ou deux races élevées.

Vous voila devant une liste d'éleveurs  passionnés produisant des chiens LOF, la dysplasie coxo fémorale étant l'une des affections les plus connues et très handicapante chez le Bouvier Bernois, vérifiez si les parents de votre futur bébé ont bien été radiographiés et s'ils sont aptes à reproduire. En général ces renseignements figurent sur les sites internets des éleveurs. S'ils ne le sont pas, demandez les.

 Un éleveur sérieux vous fournira tous les papiers officiels et vous expliquera les précautions à prendre pour éviter au mieux cette affection lors de la croissance de votre chiot

Stades de dysplasie Hanches

: Exempt – Aucun signe de dysplasie

B : Hanche presque normale

: Dysplasie très légère

D : Dysplasie moyenne

: Dysplasie sévère

 Les chiens A et B peuvent être mariés à un partenaire A,B ou C un chien C obligatoirement à un partenaire A

Les chiens  au niveau D et E ne devraient pas reproduire.

De même la dysplasie des coudes fait maintenant  l'objet de dépistages

Stades dysplasie des coudes

Notation

Etat des coudes

0

Absence de dysplasie radiologiquement visible

SL

Stade Limite

1

Dysplasie légère

2

Dysplasie moyenne

3

Dysplasie sévère

Le club de race recommande de ne pas faire reproduire les chiens qui sont 3.

Sur les pedigrés des parents reproducteurs ces stades de dysplasie sont indiqués (tout au moins pour les hanches) , à vous d'examiner avec attention les pédigrés lors de vos recherches.

Il faut savoir qu'en prenant la précaution de radiographier les parents on limite les risques de dysplasie mais ceci ne garantit pas à 100 % que tous les chiots seront indemnes  car le risque 0 n'existe pas. Les risques sont donc bien plus importants sur des chiots dont les parents ne sont pas radiographiés. D'autres facteurs environnementaux sont aussi à prendre en considération durant la croissance et votre éleveur attirera votre attention sur les précautions à prendre afin de les éviter

 

Votre liste d'éleveurs a maintenant bien diminué, une petite visite dans les élevages peut vous donner de nouveaux indices, le contact avec l'éleveur............. est il un passionné ou un simple commerçant ? les femelles sont elles mises à la reproduction à chaque chaleurs ?  (la charte d'élevage du club de race demande une année de repos entre chaque portée)

Veut il faire progresser la race en sélectionnant ses reproducteurs ou simplement faire de l'argent ?

Comment sont élevés les chiots ? en famille, dans des box ? sont ils bien socialisés ? les locaux sont ils propres?

Rien n'est plus efficace que de se déplacer et de juger par soi même !

le jeu en vaut la chandelle vous allez passer les 10 prochaines années en compagnie de votre poilu et l'endroit ou il a été élevé et socialisé sera déterminant pour lui comme pour vous dans l'avenir

Les éleveurs soucieux du devenir de leurs chiots vous poseront probablement nombre de questions, le chiot sera t'il souvent seul ? (le bernois n'aime pas la solitude) vivra t'il en maison ou en appartement ? (un bout de jardin est conseillé) y a t'il des escaliers chez vous ? (les articulations sont fragiles pendant la croissance)  avez vous des enfants ? (le bernois aime les enfants), saurez vous le rendre heureux en étant disponible pour lui ?  ceci n'est aucunement de l'inquisition mais l'éleveur au même titre que vous sur son élevage, se renseignera avant de vous confier un de ses bébés. Certains mêmes peu convaincus par la motivation des  "demandes" refuseront de céder leurs chiots.

La fin du parcours est proche, vous avez maintenant probablement trouvé l'éleveur ou l'élevage idéal qui vous correspond et ou naîtra votre futur compagnon. Vous avez eu raison de vous renseigner à l'avance, vous êtes maintenant  en étroit contact avec l'éleveur qui vous indiquera les dates de saillies et les prochaines portées, de plus  en visitant l'élevage vous avez pu faire connaissance des futurs parents de votre bébé Vous avez ainsi une idée de la morphologie de votre futur chiot. C'est ce qui explique pourquoi chez les éleveurs familiaux pratiquement tous les bébés sont déjà réservés lors des naissances.

Il vous reste donc à attendre et à patienter avant de pouvoir accueillir votre bébé ...

car vivre avec un Bernois se mérite ......

il lui faut une "Bonne Famille"

Une attente réfléchie vaut bien mieux qu'un coup de tête , beaucoup trop d'abandons en découlent......

Afin de patienter, je vous conseille la lecture  de cet excellent ouvrage sur le Bernois qui répondra à nombre de vos questions et constitue une véritable bible sur ce fabuleux chien qu'est notre "Boubou"

par Brigitte HARTER

vous pouvez cliquer sur le livre pour le commander en ligne

© La Balade du Briantais 2002-2011